Les mesures préventives


La directive 2006/88/CE se concentre sur la prévention des maladies. Elle introduit un dispositif d’agrément des établissements aquatiques et de certains établissements de transformation. Pour être agréés, les établissements doivent respecter des exigences minimales en termes de traçabilité, de mise en œuvre de bonnes pratiques d’hygiène et en termes de surveillance de la santé des animaux basée sur l’identification des risques.

Les établissements agréés

Pour chaque Etat Membres, les listes des établissements aquacoles agréés sont accessibles via les liens ci-dessous :
Royaume Uni : Angleterre,Pays de Galles, Ecosse ; Irlande ; Slovénie ; Pologne ; Lituanie ; République Tchèque ; Finlande ; Grèce ; Espagne

Le nouveau dispositif communautaire à pour objectif de couvrir l’ensemble du secteur de l’aquaculture pour accompagner la prévention, la maîtrise et l’éradication de maladies des animaux d’aquaculture.
Les Etats Membres doivent rendre accessible publiquement la liste des établissements aquacoles et des établissements de transformations agréés et un système d’information par Internet est prévu (voir directive 2008/392/CE).
Une mesure importante du dispositif concernant les mesures préventives est l’obligation de mettre en place un système de surveillance basée sur une analyse des risques, pour les fermes aquacoles et les zones d’élevage à mollusques.

Ce système de surveillance doit permettre de :
suivre les hausses de mortalités détecter la présence de maladies listées.
La décision européenne 2008/896/CE fournit des dispositions pour une mise en place de système de surveillance sur des bases cohérentes à travers les différents Etats Membres.