Les idées reçues

Les coquillages sont trop salés

FAUX
Les palourdes, les moules comme les huîtres contiennent moins d’un gramme de sel aux 100 g. Or selon les recommandations du PNNS, la consommation de sel doit avoisiner 6 à 8 g par jour. De plus, on ne sale pas les coquillages avant de les déguster.

Les huîtres sont grasses

ZoomFAUX
Comme tous les coquillages, les huîtres sont pauvres en graisses (seulement 1,6 g de lipides aux 100 g), ce qui les rend particulièrement intéressantes sur le plan nutritionnel. Les huîtres peuvent être laiteuses durant l’été mais la laitance n’est pas un signe de moindre qualité ni de matières grasses. Elles contiennent simplement plus de glycogène (un sucre complexe) directement assimilable par l’organisme.

Les huîtres peuvent augmenter le taux de cholestérol

FAUX
La faible teneur en stérols totaux positionne les huîtres parmi les aliments les moins riches en cholestérol. Comme les autres coquillages, elles ne contiennent pas plus de cholestérol que la moyenne des viandes et despoissons (entre 35 et 50 mg aux 100 g environ).
Même les sujets à risques peuvent donc se régaler
de quelques huîtres.

Les épinards apportent davantage de fer que les coquillages

FAUX
Même si Popeye pourrait nous en faire douter, les coquillages sont beaucoup plus riches en fer que les épinards. En effet, la coque, la palourde, la moule et l’huître en renferment respectivement 26 mg, 14 mg, 7,9 mg et 6,3 mg aux 100 g. Les épinards en contiennent seulement 2,7 mg aux 100 g.




Les coquillages ? Ce n’est pas que de l’eau !

VRAI
Ils offrent une multitude de nutriments (protéines, vitamines, minéraux, oligoéléments) dont certains sont même particulièrement précieux, car souvent insuffisants dans notre alimentation : fer, zinc, cuivre, sélénium, manganèse, iode, fluor… Et comme ils renferment en moyenne plus de 80 % d’eau, ils sont donc très peu caloriques.

Et les huîtres, sont-elles vraiment aphrodisiaques ?

VRAI
Si l’on en croit la légende selon laquelle Casanova, consommait chaque soir 50 huîtres pour s’assurer de son pouvoir de séduction. L’huître est réputée pour renforcer la libido et redonner du tonus avec ses nombreux oligoéléments, et particulièrement le zinc (qui agit sur l’équilibre hormonal et favorise la fertilité).