L'élevage des moules - La mytiliculture

L'élevage sur bouchots

Cette culture se pratique sur le littoral Atlantique ou de la Manche, sur des alignements de pieux.

C’est au début du printemps que naissent les moules entre la Charente et la Loire.
Des cordes sont tendues horizontalement pour recueillir ce naissain qui peut se fixer facilement. En juin, les cordes sont disposées sur des portiques en bois appelés chantiers.

Le naissain se développe là jusqu'à la fin de l'été. Les cordes sont enroulées en spirale autour des bouchots à partir de septembre. Pour protéger les moules contre l'invasion des crabes, les pieux sont habillés d'une jupe ou tahitienne.
Le développement des moules a lieu pendant l'hiver et le printemps suivants. Le catinage consiste à entourer les pieux de filets pour que les moules ne soient pas emportées par les tempêtes.
Les algues sont enlevées régulièrement et les invasions de prédateurs surveillées.
Après un an sur le bouchot, les moules sont cueillies mécaniquement par bateau amphibie ou tracteur pour être lavées, triées et conditionnées pour l'expédition et la vente.

Accéder au Site www.moulesdebouchot.fr


L'élevage sur parc

Ce mode de culture, utilisé pour les huîtres, reste minoritaire pour les moules. Elles sont à même le sol ou en surélévation, en poches ou non.

L'élevage sur cordes

Les moules sont élevées sur des supports en suspension, sous des installations fixes ou flottantes, sur filières ou sur tables.
L'élevage sur filières s'est développé pour gagner de nouveaux espaces de production mytilicole en haute mer sans surcharger les élevages côtiers.
Sur des lignes munies de flotteurs sont accrochées les cordes d'élevage.
Les moules sont traitées directement en mer, ou ramenées à terre à bord des bateaux mytilicoles et mises en sac pour commercialisation.