La biologie des Oursins


Ne cherchez pas, vous ne trouverez ni deux valves articulées, ni une coquille entortillée. L'oursin n'est ni bivalve, ni gastéropode : il ne s'agit pas d'un mollusque, mais d'un échinoderme, comme l'étoile de mer.
Il possède un squelette interne constitué de plaques calcaires. C'est ce squelette fragile, vide et dépourvu de piquant que l'on peut trouver échoué sur la plage, une fois l'animal mort.

Entre ses piquants, l'oursin possède cinq doubles rangés de fins pieds tentaculaires munis de ventouses.
Elles rappellent les cinq bras de sa cousine l'étoile de mer, eux aussi munis de pieds tentaculaires.

Les ondulations de cette multitude de pieds sensitifs permettent à l'oursin de se déplacer et de chercher sa nourriture. Il peut ensuite porter les aliments (algues ou animaux) jusqu'à sa bouche. Cette bouche, munie de mâchoires solides en forme de bec, est appelée lanterne d'Aristote. 

Oursin